Docteur De Pandis – “Avec GONDOLA on est passé du sceptimisme initial à la recherche évidente des résultats.

“Quand on a commencé à étudier GONDOLA, on était très sceptique. Penser de partir du pied afin de modifié les activités motrices que sont dans le système nerveux central, il a laisse tout le monde scientifique très perplexe.

L’observation clinique des résultats avec la thérapie AMPS, qu’améliorait effectivement aucuns paramètres de la marche, nous a surpris et a cote de la perplexité initiale, a accédé aussi la curiosité du chercheur.

On a surtout réfléchi sur comme la plante du pied pouvais améliorer ces troubles, toujours décrit comme troubles de nature centrale de la maladie.

Et, on à supposer qu’une continue stimulation des muscles aide le patient a amélioré sa performance motrice.

On a donc réalisé, en collaboration avec le Campus Biomedico de Rome, une étude pilote afin d’évaluer les mutations dans les zones cérébrales, avec le traitement Gondola.

Les conclusions avec ces études sont surprenantes et inattendu, en effet la stimulation effectue seulement une fois, a déterminé une modification dans aucunes zones du cerveau liée au mouvement.

Le future de cette approche sera de couvrir ces unmet needs, symptômes qui ne répondent pas à des autres thérapies, comme la thérapie chirurgien. Symptômes qu’arrivent aux états avancés de la maladie, comme freezing, troubles posturaux et d’équilibre.”

Docteur Maria Francesca De Pandis

New website's coming soon, leave your email to be updated